En 2017, à la suite de l’adoption de la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques, le gouvernement du Québec a confié aux municipalités régionales de comté (MRC) le rôle d’élaborer des plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH) afin d’intégrer la conservation de ceux-ci à la planification du territoire.

D’ici le mois de juin 2022, les MRC ont l’obligation de remettre leur plan régional des milieux humides et hydriques au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). À la suite de son approbation par le MELCC, les MRC devront assurer la compatibilité de leur schéma d’aménagement et de développement (SAD) avec leur plan régional.

Les grandes étapes d’élaboration

Portrait du territoire

Le portait décrit les principales caratéristique de la MRC. Il se décline en deux grands volets, soit le contexte d'aménagement et le contexte environnemental. Le portrait regroupe l'ensemble des informations utiles à la réalisation du diagnostic environnemental.

Diagnostic environnemental

Le diagnostic environnemental a pour objectif d'identifier les milieux humides et hydriques d'intérêts pour la conservation sur le territoire d'une MRC en se basant sur les fonctions écologiques qu'ils assurent et les services rendus à la collectivité.

Engagements de conservation

La MRC priorise les milieux humides et hydriques d'intérêt pour la conversation. Elle détermine les moyens qui seront pris pour atteindre l'équilibre entre les pertes et les gains écologiques (objectif d'aucune perte nette de milieux humides et hydriques).

Stratégie de conservation

La stratégie de conservation inclut un plan d'action ainsi qu'un programme de suivi et d'évaluation. Le plan d'action regroupe les actions qui sont envisagées, par la MRC, afin d'atteindre les engagements de conservation à l'échelle de son territoire.

Juin 2022

La démarche régionale

Parmi les principes attendus, les MRC doivent adopter une approche par bassin versant. Or, leur territoire déborde des frontières administratives des MRC. Par conséquent, les 6 MRC ont cru pertinent de développer une démarche régionale pour faciliter l’harmonisation des plans.

Pour permettre cette concertation régionale, les MRC ont mandaté le Conseil régional de l’environnement pour coordonner la démarche. Nous avons ainsi créé un consortium composé des organismes de bassins versants (OBV) et des comités ZIP responsables des Tables de concertation régionales (TCR), pour mettre à contribution les experts locaux. Chaque MRC travaille avec un porteur pour la réalisation de son plan.

PRMHH - Démarche régionale en Mauricie

Organigramme

Nouvelles

En cours
Rédaction du diagnostic


20 mai 2021
Forum régional sur les milieux humides et hydriques


27 janvier 2021
Mise en ligne de la cartographie interactive des milieux humides et hydriques


1er novembre 2020
Dépôt du portrait du PRMHH


18 juin 2020
Webinaire Les milieux humides et hydriques au cœur de la Mauricie

Visionner le webinaire

13 janvier 2020
Obtention de l’aide financière du MELCC et début du projet du PRMHH

Sondage

Merci de nous aider dans l’élaboration des plans régionaux!

Vous voulez donner votre avis, partager de l’information que vous jugez pertinente ou nous signifier votre disponibilité à participer aux prochaines activités. Alors, remplissez ce court sondage (4 questions). Vos réponses seront grandement utiles afin d’appuyer les MRC dans l’élaboration des plans régionaux.

Répondre au sondage

Commentaires

En tout temps, vous pouvez nous partager vos questions et commentaires. La MRC de Maskinongé veillera à les acheminer aux bonnes personnes.

Coordonnées

MRC de Maskinongé
Catherine Dubois, chargée de projet
Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY)
catherine@obvrly.ca | www.obvrly.ca

Milieux humides et hydriques

Qu'est-ce qu'un milieu humide ou hydrique?

Qu’est-ce qu’un milieu humide?

D’origine naturelle ou anthropique (créés par l’homme), ce sont des lieux qui se distinguent par la présence d’eau de façon permanente ou temporaire. Un étang, un marais, un marécage et une tourbière sont tous des milieux humides.

Milieu humide

Qu’est-ce qu’un étang?

Aussi appelés eaux peu profondes, les étangs sont caractérisés par un faible niveau d’eau, inférieur à deux mètres en période d’étiage. La végétation, qui occupe moins de 25 % de la superficie du milieu, contient des plantes aquatiques flottantes ou submergées ainsi que des plantes émergentes.

Étang

Qu’est-ce qu’un marais?

Les marais sont caractérisés par la présence d’arbres et d’arbustes qui couvrent moins de 25% de la superficie. La végétation est dominée par des plantes herbacées, telles que des graminées, des fougères, des quenouilles, etc. Les marais sont inondés en permanence, semi-permanence ou de façon temporaire. Leur niveau d’eau est influencé par les marées, les inondations et l’évapotranspiration. Le sol peut être de type minéral, tel que le sable, le limon, l'argile et le gravier, ou organique.

Marais

Qu’est-ce qu’un marécage?

Les marécages sont caractérisés par la présence d’arbres ou d’arbustes qui couvrent plus de 25% de la superficie. Des inondations périodiques ou saisonnières ainsi que la présence de tourbe ou de sol minéral sont toutes des caractéristiques propres aux marécages.

Marécage

Qu’est-ce qu’une tourbière?

Les tourbières sont caractérisées par une accumulation de tourbe et d’eau. Le sol est donc mal drainé et de type organique. Leur végétation est composée de graminées, d’herbacées, de mousses brunes et de sphaignes. Lorsque la végétation ligneuse de plus de 4 mètres et représente moins de 25 % en superficie, la tourbière est considérée comme ouverte. Autrement, elle est de type boisé.

Tourbière

Qu’est-ce qu’un milieu hydrique?

Ces milieux comprennent les cours d’eau à débit régulier, les cours d’eau à débit intermittent ainsi que les lacs naturels ou anthropiques (créés par l’homme). Les milieux hydriques sont caractérisés par la prédominance d’eau.

Milieu hydrique

Qu’est-ce qu’un cours d’eau à débit régulier?

Les cours d’eau à débit régulier sont caractérisés par la présence d’eau qui coule en toutes saisons, pendant les périodes de forte pluviosité comme pendant les périodes de faible pluviosité (ou de sécheresse).

Cours d’eau à débit régulier

Qu’est-ce qu’un cours d’eau à débit intermittent?

Les cours d’eau à débit intermittent sont caractérisés par un écoulement qui dépend directement des précipitations et dont le lit est complètement à sec à certaines périodes de l’année. Il ne faut pas confondre les cours d’eau à débit intermittent avec des fossés.

Cours d’eau à débit intermittent

Qu’est-ce qu’un fossé?

Les fossés constituent des lits d’écoulement qui n’existe qu’en raison d’une intervention humaine pour différentes fins (fossé de drainage, fossé de voie de publique, fossé mitoyen, etc.). Les fossés ne sont pas considérés comme des milieux humides ou hydriques.

Fossé

Qu’est-ce qu’un lac?

Les lacs sont caractérisés par leur réservoir d’eau douce donc la circulation y est faible. La profondeur et l’étendue d’un cours d’eau sont variables et ils peuvent être naturels ou artificiels. De plus, ils peuvent être alimentés par différent cours d’eau comme des ruisseaux, des rivières ou des sources d’eau souterraine.

Lac

Avez-vous un milieu humide ou hydrique chez vous?